Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le troupeau aveugle

de John Brunner, lecture conseillée par Fabien (merci).

Je lisais ce livre dans le train qui traversait un coin de paradis, une oasis de verdure avec de petits villages (la France). C'était encore l'été indien, avant que les feuilles ne tombent sur la neige (au lieu de tomber avant la neige), signe tangible du dérèglement climatique. J'avais l'impression de me trouver au wat trainite de Towerhill au Colorado, avant que les feuilles ne brunissent, signe annonciateur des dégats causés par les jigras transgéniques et de la famine de l'année prochaine.

Avant l'attaque biotox des jigras, on pouvait encore trouver toutes sortes d'assurances contre les malformations foetales. On se gavait de pilules anti-allergiques, anti-dépressives, et contre les maladies de peau. On portait des masques à oxygène. Les quelques personnes encore lucides s'étaient donné le nom de freemen trainites. Ils agissaient à la suite de Francesco Casabaldi Austin Train. Certains collaient des autocollants anti 4x4 ou anti-consommation dessinaient des têtes de mort sur les voitures. D'autres tels que Nico Peg Mankiewicz profitaient d'une certaine audience pour google-bomber leurs blogs écrire des articles dans les journaux canadiens. Les mathématiciens trainites venaient de découvrir qu'une croissance exponentielle n'est pas soutenable indéfiniment que la surface encore cultivable n'était pas suffisante pour produire la quantité de produits "Puritain" vendus comme naturels. On sacrifiait des volailles suspectes de grippe aviaire brûlait des stocks de nourriture hydroponique suspects de contenir un produit qui rend fou. Pourtant la famine s'était arrêtée aux portes du Niger  était endémique et l'épidémie d'entérite agravait encore la pénurie d'eau et le désordre tandis que les filtres japonais se trouvaient contaminés de bactéries étranges.  Tandis que des villes entières exposées à l'eau du robinet contaminée au benzène de toxiques qui rendent fou... à des explosions... au grand incendie et aux violences ur...

Commentaires

  • ;-)
    et ce n'est que le début !

  • Content que ca t'ai plus. :-)

    Un autre ouvrage phare de la SF "contestataire" que je peux te conseiller : "Demain une oasis" d'Ayerdhal.

  • C'est noté dans ma liste au père Noël. J'ai acheté aussi Tous à Zanzibar de John Brunner.

Les commentaires sont fermés.