Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'immunité au changement

Je pensais que ce nouveau livre de Kehan et Lahey était un remake économique de leur livre précédent : Sept Languages pour une transformation, mais je l'ai tout de même acheté, puisque c'était les vacances... Or il est le fruit de près de dix années supplémentaires de recherche et d'expérimentation, et la méthode proposée a été améliorée.

Dans la continuation du livre précédent qui démontre en quoi une croyance cachée "The big assumption" est responsable des comportements contre-productifs qui nous empêchent de réaliser nos buts, le livre démontre par exemple comment la mise en lumière de cette "Big assumption" dans un travail de groupe, va permettre de verbaliser les sujets tabous qui s'opposent à la bonne marche d'une entreprise. La volonté des chefs d'opérer une transformation radicale en commençant par eux-mêmes autorise l'expression, sous une forme qui n'est pas accusatrice, des observations sur les comportements des autres, et permet de lever la chappe de plomb que fait peser la loi du silence sur la communauté professionnelle.

Chacun commence par rechercher le point principal qu'il lui faut améliorer "the big thing". Comme les auteurs le disent si bien, ce n'est pas risqué d'exposer à tous les collègues notre "Big thing". En effet, s'il s'agit vraiment de notre "Big thing", tout le monde est au courant et on en parle déjà derrière notre dos. Exemple : Sylvie voudrait à tout prix être plus visible ! Ensuite, il faut lister tous les comportements qui vont contre la réalisation de ce but, de façon objective, sans en rechercher la cause. Puis, on recherche les craintes qui sous-tendent ces comportements contre-productifs. On reformule ces craintes comme des choses qu'on est obligés de faire, et cela  permet de mettre en lumière des croyances cachées qui sous-tendent ce type d'actions, les Big Assumptions. Bref, il s'agit de faire le tableau/portrait de notre immunité au changement


LE PORTRAIT DE NOTRE IMMUNITE-1.pdf

Ensuite il s'agit de continuer à observer la Big Assumption de chacun à l'oeuvre, de la pointer du doigt, d'en rire, de dire "oh la la, c'est encore elle !", de la tester, de la mettre à l'épreuve, sans chercher à s'en débarrasser trop rapidement. Le pouvoir de transformation est immense.


*Immunity to change, Robert Kegan, Lisa Laskow Lahey, Harvard Business Press

Les commentaires sont fermés.