Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Redirection

    Pour les irréductibles qui voudraient à tout prix connaître la suite de mes aventures coluchesques pour changer le monde, il faut être motivé !
    Trouver le lien dans la liste ci-contre.

  • Le scrutin est sans appel hélas et j'ai bu trop de bières...

    Ce blog sera très prochainement sacrifié en holocauste sur l'autel de... euh...
    Je cherche de quoi.
    Sur l'autel du FLE (Front de Lutte contre l'Entropie).
    Pour la LRBAB (Ligue de Regroupement des Blogs contre l'Absence de Blogmat).
    Pour le MEDSFE (Mouvement de l'Effort Désespéré pour Se Faire Entendre).
    En effet le votant à l'unanimité a déclaré qu'il fallait arrêter.
    De toute façon ce blog débuté le premier avril ne pouvait être qu'une blague.

  • Stop ou encore ?

    Je me pose des questions et je te demande ô lecteur qui dans un moment d'égarement est passé par ici, de m'aider.
    La question fondamentale est : Y a-t-il quelqu'un qui me lit ?
    Le corollaire est : faut-il continuer ou arrêter l'expérience ?
    Please, un petit mot en commentaire, juste STOP ou ENCORE, il me semble que pour les autres rubriques à remplir on peut laisser un email bidon ou incomplet.
    Promis je ne me vexerai pas.

  • Il est trop tard...

    La majorité des blogs nés en 2005 et après ne seront peut-être pas visités.
    Ce qui signifie que peu importe ce qu'ils racontent, ils ne seront tous simplement pas lus.
    Il est probable que le blogmat va de plus en plus se concentrer sur un petit nombre de blogs et que le reste des visiteurs se diluera dans l'infini.
    Alors, l'après-blog, c'est quoi ?

  • Docteur Jivago

    C'est curieux la mémoire sélective ! Comment sur un texte on peut ne retenir qu'une phrase ou sur un film une seule image !
    Ce qui m'a marqué dans le film Docteur Jivago, c'est le moment où un militaire offre à un autre un oignon comme anti-scorbutique. Depuis je n'ai plus considéré les agrumes comme des oranges ou des citrons, mais seulement comme un concentré de vitamine C.
    Pour moi révolution=scorbut.
    Alors j'imagine des temps révolutionnaires où pour joindre l'utile à l'agréable de gentils garçons cultiveraient dans leurs jardins des bouquets de tomates-cerise…
    PS : j'ai perdu une heure à chercher une photo sans succès, du coup je n'ai pas pu rassembler un dossier scientifique complet. De toute façon, la révolution est encore loin…

  • Blog de survie

    Dans ma nouvelle vie, mon blogmat sera amélioré. J'ai décidé de m'investir pour doubler le nombre de mes visiteurs (passer de un à deux).
    Je renonce donc aux notes état d'âme qui jettent le froid et l'incompréhension.
    Je garde comme toute dernière extrémité l'affabulation.
    Je vais donc partager avec vous les étapes de ma préparation pour survivre à la fin du monde annoncée (parce que me sauver toute seule est sans intérêt).
    J'exposerai donc prochainement :
    - comment fabriquer une pile électrique à partir de compost
    - l'élevage des tomates cerise transgéniques sur son balcon pour assurer ses besoins en vitamine C (inspiré par Docteur Jivago)
    En attendant, sachez que je m'entraîne depuis déjà longtemps à survivre à la pénurie d'essence grâce à la marche à pied, la course à pied, le vélo, le covoiturage, les transports en commun et les RTT.
    Bientôt une note sur la trotinette et les rollers.

  • Horreur, je suis lâche !

    Je viens de terminer le livre d'Eva Joly qui parle de la "grande" corruption.
    Pour résumer le livre, en dilettante, j'ai retenu que la corruption des dirigeants n'a d'égale que la pauvreté des populations.
    Je voulais proposer comme action du jour d'aller signer la déclaration de Paris
    Pour résumer la déclaration, en dilettante, j'ai compris qu'elle demandait d'instituer une veille pour éviter que les personnalités puissent être tentées.
    Seulement voilà.
    Il n'y a pour l'instant que 24 signataires.
    Pas assez pour que j'ose y ajouter mon nom.
    D'ailleurs ces gens là n'ont-ils pas un pouvoir immodéré, celui que donnent les milliards d'euros ?
    Alors on se groupe à dix (que dis-je à cent) et on signe tous ensemble en même temps ?

  • Jordanie, si par hasard... Durrell...

  • Et si l'on supprimait les pensées négatives...

    ... un café et deux biscuits plus tard...
    Je viens de lire dans un commentaire que râler sur un blog, cela fait "café du commerce".
    Oui et non. Un blog peut servir à pointer l'incongruité, à mettre le doigt sur le décalage.
    En l'occurence ce que j'ai retenu c'est qu'un haut responsable politique est soigné dans un bon hôpital. Ce qui signifie qu'il existe de bons hôpitaux et les autres.
    Et si à chaque constatation négative, on associait une proposition constructive ?
    Du genre : et si l'on inculquait aux étudiants en médecine dès la première année que, jouant avec la vie humaine, ils n'ont pas droit à l'erreur.
    On dit bien aux ingénieurs que si le pont qu'ils ont construit ne passe pas la rivière ils sont virés.
    Alors...

  • Du consensuel

    Je surfe un peu ce matin et bien entendu je me perds et cela ma laisse une petite boule au fond de l'estomac.
    Je viens de lire exhaustivement les commentaires sur un blog qui parle de dieu (ou n'en parle pas) et je me dis qu'un dialogue est toujours de sourds, qu'il est impossible de s'entendre, que la cause est perdue, que c'est inutile d'en rajouter une énième couche...
    L'autre jour, j'étais déprimée et j'ai fait un post là-dessus, et au derniere moment je l'ai pas envoyé.
    Grand bien m'en a pris, un blog n'est pas le lieu pour des états d'âmes.
    Je lis un post sur les blogs et je suis surprise par le caractère soft des réactions. On s'amuse des travers des blogueurs, on ne les vilipende pas, et chacun d'en avouer quelques uns, et le monde est si beau !
    Bref mes pensées ne sont pas bien organisées ce matin, la confusion m'a gagnée, il est déjà 10h12, il faut que je conclue, mais ce que je remarque c'est que le blog, c'est le domaine du consensuel par excellence.