Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • WikiLeaks attend un heureux événement : OpenLeaks

    wikileaks.jpgLa photo du livre provient du site web de Myriam Gallot, une des traductrices. (voir aussi son article très intéressant)

    Inside WikiLeaks, Editions Grasset

    Encore un livre d'aventures qui se lit d'une traite !

    Daniel Domscheit-Berg est l'un des collaborateurs précoces de Julien Assange dans l'aventure WikiLeaks, aux côtés du "technicien", de l'"architecte", de la "Nanny" et de nombreux autres bénévoles.

    Il décrit le médiatique fondateur de Wikileaks, l'ancien hacker Mendax, comme un caractériel mégalomane, dont la susceptibilité va faire capoter une belle idée, celle de rendre le monde meilleur en permettant aux lanceurs d'alertes de n'être pas inquiétés.

    WikiLeaks, c'était (car le serveur est suspendu) un système crypté et sécurisé de soumission d'informations confidentielles sur un serveur, sans que la source ne puisse être identifiée de quelque façon que ce soit.

    C'était aussi, une méthode de résistance à la censure, puisque chaque fois que le site serait suspendu, une centaine d'autres sites miroirs apparaîtraient. Une page propose aux internautes d'héberger le contenu du site en précisant bien que "cela peut être dangereux".

    Wilikeaks a acquis ses lettres de noblesse en dévoilant des propriétaires de comptes bancaires aux Iles Caïman, en attaquant la Scientologie ou en rapportant les bavures de l'armée américaine (film Collateral Murder).

    Avant chaque parution, les documents sont expurgés de leurs métadonnées qui permettraient d'identifier les auteurs de la fuite. Il est essentiel d'empêcher les sources de révéler des informations les concernant.

    Enfin, une introduction est rédigée, les documents choisis sont édités pour publication, avant d'être proposés sur le site (non sans en avoir auparavant donné l'exclusivité à quelques média).

    Daniel a été suspendu pour insubordination, pour avoir osé questionner le leadership de son ami en temps de crise.

    Il est alors devenu l'un des cofondateurs d'OpenLeaks, qui se propose d'améliorer la transparence et la restitution d'information de WikiLeaks. Tout type d'information pourra être soumis à différents partenaires (ONG, journaux, organisations indépendantes...) et aura la possibilité d'être publiée. Les parties réception et restitution d'information seront déconnectées. Nous allons suivre de près cette initiative, qui devrait devenir publique au second semestre 2011.